Retour haut de page
CUFR Mayotte
CUFR Mayotte
 
 
 
 
DU Valeurs de la république et religions
DU Valeurs de la république et religions

Formation

 

Candidature

Téléchargez le dossier de candidature

Le dossier complet doit être déposé ou envoyé par courrier ou par courriel au responsable administrative du diplôme :

jean-francois.lavaud @ univ-mayotte.fr

Publié le 24 octobre 2019



DU Valeurs de la république et religions

 Fin des inscriptions : 30 octobre 2019

Pré-rentrée : samedi 2 novembre 2019

Droits d’inscription : 300 €

Le mot du directeur

Le Préfet de Mayotte avait inauguré officiellement le 7 septembre 2015 l’ouverture du nouveau Diplôme d’Université « Valeurs de la République et islam » que j’ai eu l’honneur de créer au Centre Universitaire de Formation et de Recherche et de diriger pendant trois ans...

Consultez le mot du directeur

PUBLIC VISÉ

Cette formation s’adresse à un large public :

  • fonctionnaires (élus, agents des préfectures, enseignants, travailleurs sociaux, éducateurs, référents ou correspondants « laïcité » de chaque administration…), agents contractuels de droit public, agents en contrat aidé, agents qui exercent des fonctions au contact du public (conformément à la circulaire du 15 mars 2017 relative au respect du principe de laïcité dans la fonction publique)
  • cadres religieux des différents cultes (chrétiens, musulmans, imams exerçant dans les lieux de prière, maîtres coraniques…)
  • personnes susceptibles de remplir des missions d’aumônerie et aumôniers de tous cultes travaillant dans des établissements pénitentiaires, des établissements hospitaliers et dans l’armée (le Décret n° 2017-756 du 3 mai 2017 rend obligatoire, pour les aumôniers militaires, hospitaliers et pénitentiaires rémunérés et nouvellement recrutés, l’obtention d’un diplôme après le suivi d’une formation civile et civique agréée, comprenant un enseignement sur les grandes valeurs de la République)
  • anciens Cadis de Mayotte et leurs secrétaires greffiers, devenus ou appelés à devenir des médiateurs sociaux
  • ministres du culte récemment arrivés sur le territoire français
  • salariés du secteur privé concernés par le fait religieux
  • responsables associatifs religieux ou de la société civile
  • étudiants

CALENDRIER

Pré-rentrée et début des cours : samedi 2 novembre 2019

Horaires : formation continue quelques semaines dans l'année en cours du soir du lundi au vendredi (de 16h00 à 19h00) et des samedi matin.

DURÉE, EFFECTIFS ET LIEU

Volume horaire total : 150 heures

30 candidats (max.)

Lieu : les enseignements sont dispensés en France par le Centre Universitaire de Formation et de Recherche de Mayotte, établissement d’enseignement supérieur public à caractère administratif, placé sous la tutelle du Ministre de l’Enseignement supérieur, et sont localisés à Dembéni sur le site du Centre Universitaire de Mayotte

VALIDATION DE LA FORMATION ET MODALITÉS D’EXAMEN

Les connaissances acquises au cours de cette formation font l’objet d’une évaluation en vue de la délivrance du diplôme.
Les examens ont lieu après la fin des enseignements et les résultats sont proclamés à la fin de la session unique d’examens. Les examens terminaux sont constitués de deux épreuves :

  1. un écrit : QCM permettant de vérifier l'acquisition des connaissances
  2. grand oral devant un jury :
    - Première partie : un sujet tiré au sort de mise en situation pratique
    - Seconde partie : des questions à l'issue de la réponse apportée au cas pratique

    La réussite aux examens entraîne la délivrance d’un diplôme d’établissement universitaire.
    Condition de validation du diplôme : moyenne générale aux examens terminaux.
    Possibilité de validation en deux ans maximum.

CONDITIONS D’ACCÈS

Ce diplôme universitaire est ouvert à tous, dans la limite des places disponibles. Aucune condition de diplôme n’est exigée pour l’inscription à cette formation. L’admission sera prononcée après examen du dossier de candidature par une commission de sélection. Le dossier de candidature se compose :

  1. d’un curriculum vitae
  2. d’une lettre de motivation
  3. d’une copie du contrat de travail
  4. de la copie du dernier diplôme obtenu.

COÛT DE LA FORMATION

300 euros

ENSEIGNEMENTS

Les enseignements sont profanes et non religieux. Ils sont de niveau universitaire.

Les enseignements sont dispensés en présentiel sous forme de conférences (cours théoriques) et d’ateliers en groupe (sessions de cas pratiques). De nombreux supports seront utilisés : vidéos, power point.

CONTENU DE LA FORMATION

Unité 1. Sciences des religions (65 heures)

- Module 1 : Histoire religieuse de la France (15 heures)
Après une présentation historiographique, le cours s’attachera à montrer la différenciation l’histoire de l’histoire ecclésiastique, c’est-à-dire entre à forte connotation confessionnelle et pastorale et une démarche scientifique qui s’insère dans l’l’histoire économique, sociale et politique. Ce faisant, outre le développement du christianisme à partir de l'époque romaine, ce cours s'attachera à présenter le monopole catholique sur les populations du Moyen âge, la manière dont il s'est enraciné (institutions, pratiques liturgiques, socialisation, lien entre monarchie et légitimité divine), la longue répression de la dissidence religieuse (catharisme, religions populaires, sorcellerie, christianisme non catholique, implantation-répression des protestantismes/tolérance-persécution), le rejet de l'altérité religieuse non chrétienne (le sort fluctuant des populations juives, le rapport très conflictuel, féodal puis colonial au monde musulman, croisades, guerres. Ce panorama servira à expliquer l'actuelle diversité religieuse de la population française et à décrire l'implantation récente de l'Islam en France, en rapport avec la composition de son territoire (métropole et outre-mer). Le cours se terminera sur les derniers phénomènes de notre époque : sécularisation d'un côté et revendications religieuses de l’autre.

- Module 2 : Sociologie des religions en France (15 heures)
Ce cours s’attachera à explorer les études sur les religions en France et dans le monde, prises sous leur angle sociologique, c’est-à-dire à travers leurs expressions historiques, culturelles et sociales, et ce, de la Révolution française à nos jours.
Il reviendra sur les grands paradigmes de la sociologie des religions à savoir la définition des concepts de laïcisation et de sécularisation et leurs évolutions récentes telles qu’elles ont été mis en évidence dans le cadre de la discipline sociologique. Plusieurs exemples nationaux seront présentés.
Puis il s’intéressera aux enjeux historiques et académiques d’une approche confessionnelle et/ou laïque des religions tant hier qu’aujourd’hui. Il analysera les productions récentes en sociologie des religions et présentera leurs résultats et les enjeux qu’ils recouvrent. Un temps sera consacré à la présentation d’un champ relativement nouveau : la sociologie de la laïcité en France.
Il se conclura par une étude sociologique des formes prises par la gestion du pluralisme religieux en France, dans le cadre d’une République laïque, que ce soit en métropole ou en Outre-mer.
Plan :

  • Laïcisation et sécularisation en France et dans le monde (XIXe-XXIe siècles).
  • Etudier les religions : de l’approche confessionnelle à l’approche académique laïque, les différentes écoles et leurs enjeux.
  • Les différents champs de la sociologie des religions (sociologie du catholicisme et des minorités religieuses et/ou philosophiques).
  • Sociologie de la laïcité ou la laïcité prise comme objet d’études : le débat entre les valeurs et les principes juridico-politique.
  • Religions et gestion du pluralisme en France et en Outremer de la Révolution à nos jours.

- Module 3 : Géopolitique du Moyen orient et du djihad global (20 heures)
Ce cours présentera les concepts clés de l’islam et plus particulièrement l’approche littéraliste du sunnisme à travers le salafisme et le djihadisme ainsi que relations internationales et la géopolitique du moyen orient de la fin du califat ottoman à DAESH et abordera une histoire du djihad global

- Module 4 : Approche culturelle des religions (15 heures)
Il s'agit à travers ce module de dresser quelques points de convergences et de divergence entre les trois religions monothéistes. Trois axes nous permettront d'aborder ces points :
1° Les figures emblématiques telles que les prophètes : Moise, Ibrahim, Joseph, Marie, Jesus...
2° L'image des juifs et des chrétiens dans la bible et le Coran
3° Les rites et pratiques

Unité 2. Droit et religions (65 heures)

- Module 5 : Institutions de la République française, laïcité et religions (30 heures)

Aspects théoriques (15 heures) :
I. Régime de séparation
- Rappel historique : gallicanisme, révolution, concordat et loi de 1905
- Définition : neutralité de l’Etat vis-à-vis des croyances et religions, liberté de religion, pluralisme
- Principe juridique : Un principe à valeur constitutionnelle
- Les grandes lois laïques et leur interprétation par le Conseil d’Etat
II. Les valeurs de la République Française
III. Islam et République
A) L’islam en France
1) Les Français musulmans : entre intégration, divisons et affirmations identitaires
2) L’approche littéraliste, phénomènes de radicalisation
B) L’islam de France
1) La volonté de l’Etat d’identifier un interlocuteur
2) L’instance de dialogue

Analyse pratique (15 heures) :
L’intervention sera organisée afin de donner aux étudiants des clés pour mieux appréhender les situations impliquant le fait religieux dans leur pratique professionnelle et religieuse. A chaque séance correspondra un thème (l’école, vie et mort, la visibilité, les demandes religieuses, le rapport à la différence) et un objectif pédagogique (savoir utiliser les règles juridiques, enlever le caractère religieux du fait, apprendre à se décentrer, connaître son rapport au conflit, l’ouverture à la différence).

- Module 6 : Libertés fondamentales et droit des religions (20 heures) Cette unité d’enseignement situe les religions dans la sphère du droit privé. Elle présente les relations entre les religions et le droit des personnes et de la famille, entre le monde du travail et de l’entreprise face aux religions, mais aussi du fait religieux face aux statuts personnels.

1. Droit de la famille et religions
Cet enseignement a pour objectif de maîtriser le fait religieux face au droit des personnes et de la famille :
- l’individualisation de la personne (nom, prénom),
- l’intégrité physique (circoncision, transfusions sanguines, dons d’organes),
- la vie privée et la religion,
- le couple et la religion.

2. Droit du travail et religions
Cet enseignement a pour objectif de connaître les liens unissant religions et organisation du travail et de l’entreprise :
- les religions et les entreprises privées,
- les religions face aux pratiques commerciales.
Le cours traite notamment de l’expression et de la gestion du fait religieux en entreprise :
- analyse des situations liées au comportement, au jeûne, à la prière, aux signes religieux, aux fêtes religieuses et aux rites alimentaires ;
- étude de la jurisprudence récente et études de cas.

La problématique des libertés fondamentales et du droit des religions est devenue centrale dans les rapports que l'Etat entretient avec ses citoyens comme avec les institutions cultuelles. Les conventions internationales, la législation française et la jurisprudence ont su poser, depuis des décennies, le cadre d'un vivre-ensemble à ajuster sans cesse. Les quinze heures consacrées à l'entrecroisement du fait religieux et des libertés fondamentales permettront l'étude de ces ajustements. Nous verrons ainsi à quel point la dimension religieuse traverse la plupart de ces libertés (liberté de conscience, d'expression, d'association, d'entreprendre, d'enseignement, droits à la vie privée et à une vie familiale) et comment la loi et le juge se saisissent des situations concrètes où ces mêmes libertés croisent la liberté religieuse dans notre société (vie humaine, mariage, filiation, école, emploi, entreprise, armée, hospitalisation, prison, funérailles...).

- Module 7 : Droit privé et religions (10 heures)
Cette unité d’enseignement situe les religions dans la sphère du droit privé. Elle présente les relations entre les religions et le droit des personnes et de la famille, d’une part entre la religion et le monde du travail et de l’entreprise face aux religions, mais aussi du fait religieux face aux statuts personnels. La problématique des libertés fondamentales et du droit des religions est devenue centrale dans les rapports que l’état entretient avec ses citoyens comme les institutions cultuelles. Les conventions internationales, la législation française et la jurisprudence.
1. Droit de la famille et religions
Cet enseignement a pour objectif de maîtriser le fait religieux face au droit des personnes et de la famille :
- l’individualisation de la personne (nom, prénom),
- l’intégrité physique (circoncision, transfusions sanguines, dons d’organes),
- la vie privée et la religion,
- le couple et la religion.
2. Droit du travail et religions
Cet enseignement a pour objectif de connaître les liens unissant religions et organisation du travail et de l’entreprise :
- les religions et les entreprises privées,
- les religions face aux pratiques commerciales.
Le cours traite notamment de l’expression et de la gestion du fait religieux en entreprise :
- analyse des situations liées au comportement, au jeûne, à la prière, aux signes religieux, aux fêtes religieuses et aux rites alimentaires ;
- étude de la jurisprudence récente et études de cas.

- Module 8 : Droit public et religions (10 heures)
1. Droit administratif des religions :
Cet enseignement a pour objectifs de savoir définir l'espace public et comprendre les enjeux de la distinction "public/privé", connaître les restrictions apportées à la liberté de religion des agents publics et des usagers du service public, savoir de quels outils juridiques les autorités publiques disposent pour assurer le maintien de la laïcité dans les établissements. Ce cours aborde l'ordre public et les religions (par exemple les manifestations religieuses sur la voie publique).
2. Droit public des cultes :
Cet enseignement développe les normes régissant l'organisation des cultes (régimes des associations cultuelles, des édifices du culte, statut des ministres du culte et fiscalité des cultes) et la police des cultes (obligations respectives des autorités publiques et religieuses).

Unité 3. Approche de la radicalité (15 heures)

- Module 9 : Dérives sectaires et indicateurs de basculement (15 heures)
Ce cours analysera les processus de radicalisation à travers la problématique d’emprise mentale et de dérive sectaire.

ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE


Responsable pédagogique

THILLE Frantz, Professeur agrégé d’Histoire au Centre Universitaire de Mayotte. Référent laïcité.

Intervenants

COUARD Julien, Maître de conférences en droit public à l’Université de Toulon Sud-Var, corédacteur en chef de l’annuaire Droit et Religions, chargé de cours à l’Université Catholique de Lyon

FULCHIRON Hugues, Professeur des Universités en droit privé à l’Université Jean Moulin Lyon 3, Président honoraire et Doyen honoraire de l’Université Jean Moulin Lyon 3

IACONO Geneviève, Maître de conférences en Sciences H.D.R. en droit public, Emérite, à l’université Lyon2

MONTEIL Bertheline, Magistrat honoraire, Présidente de la commission d’urgence foncière de Mayotte

PORTIER Philippe, Directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Paris-Sorbonne) Chaire « Histoire et sociologie des laïcités », Directeur du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités, Agrégé de science politique, Membre des comités éditoriaux des Archives en Sciences Sociales des Religions et de Teoria e cultura, Directeur des deux collections : « L’Univers des Normes » et « Sciences des Religions » aux Presses Universitaires de Rennes.

THILLE Frantz Professeur agrégé d’Histoire au C.U.F.R. référent laïcité, intervenant dans les actions de prévention de la radicalité et dans le cadre du dispositif PLAT (Plan de lutte antiterroriste)

LAMOUCHI Wassim Professeur d’Histoire-géographie dans l’Académie de Mayotte, Diplômé en Droit public

CONTACT

Jean François Lavaud, Chargé de missions administratives au Centre Universitaire de Mayotte

Tél. 02 69 63 83 00

jean-francois.lavaud @ univ-mayotte.fr

Accueil du lundi au jeudi de 8h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 et le vendredi de 8h00 à 12h30.
Le responsable de la formation reçoit uniquement sur rendez-vous.


Cérémonie officielle de remise des diplômes universitaires le 22 octobre 2016

Publié le 15 octobre 2019



CUFR Mayotte

CENTRE UNIVERSITAIRE DE MAYOTTE

Route nationale 3 - BP 53 - 97660 DEMBENI

02 69 61 07 62

 
© CUFR Mayotte | Informations légales