Retour haut de page
CUFR Mayotte
CUFR Mayotte
 
 
 
 
Le mot du directeur et du directeur adjoint 2021
Le mot du directeur et du directeur adjoint 2021

LE MOT DU DIRECTEUR ET DU DIRECTEUR ADJOINT

Le 12 octobre 2021, le Centre Universitaire de Formation et de Recherche (CUFR) de Mayotte fêtera ses 10 ans d’existence.

Créé en 2011, le CUFR est un établissement public d’enseignement supérieur à caractère administratif, placé sous la tutelle du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Au cours de sa première rentrée universitaire en 2012, le CUFR a accueilli près de 600 étudiants au titre de la formation initiale, et 200 instituteurs au titre de la formation des maîtres. Les effectifs étudiants du CUFR ont doublé en moins de cinq ans. A la rentrée de septembre 2021, il devrait compter plus de 1800 étudiants, dont 450 environ de niveau Master.

             La présence du CUFR à Mayotte est un gage de réussite pour les étudiants et un atout majeur pour le territoire. Le CUFR participe à la formation des jeunes bacheliers en proposant un enseignement préparant aux diplômes nationaux de l’enseignement supérieur. Soulignons que le CUFR est partenaire universitaire du projet de Campus connecté pour compléter l’offre de formation à Mayotte, porté par la Communauté d’Agglomération Dembéni Mamoudzou, sélectionné en mai 2021 dans le cadre de la 3ème vague de l’appel à projets « campus connectés » (action « Territoires d’innovation pédagogique » du PIA 3), visant à favoriser l’enseignement supérieur de proximité par des formations dispensées à distance.

Les 10 diplômes nationaux auxquels le CUFR prépare sont délivrés par des universités partenaires parmi les plus importantes du territoire national : Aix-Marseille Université, la plus grande université francophone au monde rassemblant 78 000 étudiants ; Montpellier, université classée en 2018 et 2019 première en écologie dans le prestigieux classement de Shanghai, qui constitue un indicateur important du rayonnement scientifique des universités françaises. Ces diplômes bénéficient d’une reconnaissance officielle par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Le visa du Ministère, qui valide le contenu pédagogique et garantit la qualité académique, favorise la bonne insertion des étudiants sur le marché du travail en particulier à Mayotte. Suivant l’étude de l’INSEE, parue le 24 septembre 2019, sur « L’insertion sur le marché du travail à Mayotte » : 81% des diplômés de l’enseignement supérieur ont un emploi à Mayotte. À niveau de diplôme équivalent, en dépit d’un marché du travail plus restreint, l’accès à l’emploi à Mayotte est équivalent à l’Hexagone.

Le CUFR de Mayotte propose des formations jusqu’à BAC+5, destinées à un petit effectif, assurant ainsi un suivi plus personnalisé des étudiants que dans les grandes universités de l’Hexagone. Cette pédagogie de proximité s’appuie, d’une part, sur une offre généraliste pluridisciplinaire soutenue par des dispositifs de lutte contre l’échec et le décrochage étudiant mis en œuvre dans le cadre du Pôle « Réussite étudiante ». Ces dispositifs sont renforcés, depuis la rentrée 2019, par la création d’un diplôme d’université de préparation aux études supérieures (labellisé PaRéo en 2020) destiné à une remise à niveau et à la construction du projet professionnel. Il s’agit d’une formation d’un an, accessible à 90 bacheliers admis via Parcoursup, s’inscrivant parfaitement dans les objectifs poursuivis par la réforme de l’accès à l’enseignement supérieur issue de la loi du 8 mars 2018 relative à l’orientation et à la réussite des étudiants.

Le CUFR fait partie des dix établissements d’enseignement supérieur au niveau national qui  aident  le  mieux  leurs  étudiants  néo‐bacheliers  à  passer  de  L1  en  L2 (http://www.letudiant.fr/etudes/fac/universite‐le‐palmares‐2018‐de‐la‐reussite‐en‐licence2.html).  Le taux de réussite des étudiants de première année du CUFR pour les licences généralistes était de 29% en 2018-2019, ce qui est supérieur à celui des autres départements d’Outre-mer. Bien qu’il n’existe pas d’études fiables récentes sur le devenir des étudiants hors Mayotte, il est souvent affirmé que ce taux serait inférieur à 10% pour les jeunes bacheliers de Mayotte, ayant décidé de poursuivre leurs études directement dans l’Hexagone. Cette comparaison permet donc d’établir qu’à diplôme identique, le taux de réussite est meilleur pour les jeunes restés à Mayotte, ce qui confirme le postulat de départ sur lequel repose la création du CUFR. En effet, le CUFR offre aux étudiants de Mayotte des conditions de travail en matière de pédagogie, de suivi ainsi que des liens de qualité entre étudiants et enseignants, qui en font un critère de choix qui n’est pas à négliger. Bien souvent, les parents ne savent pas que, pour leur futur étudiant, il est préférable de poursuivre ses études au CUFR de Mayotte dans un établissement qui l’encadre plutôt que de se rendre dans l’Hexagone où les cas d’échecs qui affectent l’estime de soi des étudiants sont malheureusement très nombreux.

            Le CUFR propose, d’autre part, une offre professionnalisante adaptée aux besoins du territoire en renforçant les liens avec les collectivités locales et le monde de l’entreprise (Licences professionnelles « Développement de projets de territoires » et « Management et gestion des organisations »).

Soutenu par les acteurs locaux (ARS, CHM, IFSI, Conseil départemental, Rectorat), dont les attentes sont très fortes en matière de santé compte tenu des besoins du territoire, le CUFR a ouvert à la rentrée de septembre 2020 un parcours « accès santé » en application de la réforme profonde de l’accès aux formations de santé issue de la loi du 24 juillet 2019. La mise en place au CUFR de Mayotte de ce nouveau parcours d’excellence, au sein de la licence de sciences de la vie déjà existante, permettra aux meilleurs étudiants d’accéder directement, sous certaines conditions, aux formations en médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique dispensées dans les facultés correspondantes de l’Université partenaire de Montpellier.

Dans le cadre de la mise en place du continuum de formation des enseignants du premier degré exerçant à Mayotte à partir de la rentrée 2017, le CUFR a mis en place le Master « Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation » (MEEF) mention 1er degré, en partenariat avec le Rectorat de Mayotte et l’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation de La Réunion, suite à l’ouverture du concours de recrutement de professeurs des écoles. La création du Master MEEF est une des manifestations les plus réussies de l’apport du CUFR dans son territoire, en ce que la stratégie de l’établissement en matière de formation et de recherche s’incarne parfaitement dans le territoire en tenant compte de ses spécificités et de ses dynamiques. Depuis 2019, ce sont 247 professeurs des écoles stagiaires issus du Master MEEF 1er degré du CUFR qui ont été titularisés et qui ont intégré les écoles de Mayotte.

A la rentrée de septembre 2021, le CUFR ouvrira un nouveau master : un Master « Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation » (MEEF), mention 2nd degré, pour deux disciplines : mathématiques et lettres.

Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé conjointement par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, le projet de création d’un parcours de préparation au métier de professeur des écoles (PPPE) porté par le CUFR et le Lycée polyvalent de Dembéni fait partie des 25 projets qui ont été sélectionnés en décembre 2020 au niveau national. Le Parcours Préparatoire au Professorat des Écoles de Mayotte ouvrira ses portes à la rentrée 2021 pour une promotion de l’ordre de 30 étudiants. Il enrichira la licence dite « pluridisciplinaire », qui a fait ses preuves, en intégrant les apports du Lycée de Dembéni conformément au cahier des charges.

            Le CUFR de Mayotte assure également des missions de formation continue et délivre des diplômes propres. Outre les diplômes universitaires « Société, langues et cultures de Mayotte », « Valeurs de la République et Religions » déjà existants, le CUFR a ouvert, au cours de l’année universitaire 2020, un diplôme « Etudiant-Entrepreneur », dans le cadre de la création, en mai 2020, du Pôle étudiant pour l'innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (PÉPITE) de Mayotte. Il s’agit d’une formation inversée, basée sur l’accompagnement du projet de l’étudiant avec une volonté de validation de ses compétences, destinée à développer le rôle du CUFR dans le domaine de l’entrepreneuriat. Cette formation donne l’accès au statut national d’étudiant entrepreneur.

            Le CUFR a aussi une mission de recherche dont les orientations ont été fixées par sa commission scientifique. Celle-ci propose de développer une stratégie de rechercheprenant en considération les problématiques locales et tournée vers la valorisation de la diversité et de la richesse du territoire. La recherche au CUFR est structurée autour d’un projet global interdisciplinaire utile pour la société mahoraise s’intéressant aux systèmes complexes (systèmes naturels, systèmes socio-écologiques, système d’enseignement…) que forment les territoires et îles du sud-ouest de l’océan Indien. Les actions du CUFR en matière de recherche sont rassemblées dans un projet s’articulant désormais en quatre axes principaux complémentaires dans lesquels se retrouve la trentaine d’enseignants-chercheurs du CUFR :

I. Les systèmes socio-écologiques insulaires et côtiers : résilience, connectivité, trajectoire

II. Savoirs, patrimoines et développement : entre local et global

III. Modélisations et analyse épistémologique des systèmes complexes pour comprendre le fonctionnement et simuler le devenir des systèmes insulaires

IV. Ecoles, éducations, formations et sociétés en « contextes »

Notre recherche interdisciplinaire est illustrée notamment par le projet ARESMA, c’est-à-dire Agir sur la résilience des systèmes socio-écologiques de mangroves de Mayotte afin de favoriser leur préservation. Ce projet mélange géographie humaine, géographie physique, écologie marine, littérature, didactique et épistémologie des sciences et modélisation des systèmes complexes. L’approche interdisciplinaire a pour but de mieux cerner toutes les dimensions de l’interaction entre les riverains des mangroves à partir de l’étude de deux sites pilotes.

Le CUFR comprend actuellement 34 enseignants-chercheurs : 1 professeur des universités et 33 maîtres de conférences, dont 2 sont habilités à diriger des recherches, répartis dans 14 laboratoires de recherche extérieurs. Dans les années à venir, pour l’établissement, la stratégie de recherche visera notamment à structurer la recherche afin de créer ou d’implanter, à terme, une première unité de recherche sur le territoire de Mayotte.

En outre, le CUFR de Mayotte bénéficie de l’expertise d’un large réseau de partenaires, auprès desquels, en retour, il met en valeur ses domaines d’excellence. Sa participation à des consortiums (Recherche interdisciplinaire « Îles Eparses »), à des organisations professionnelles régionales (Western Indian Ocean Marine Science Association) et à des instances de concertation faisant appel à leur expertise (Conseil Maritime Ultramarin du Bassin Sud Océan Indien) donne à ses enseignants-chercheurs l’opportunité d’effectuer des recherches dans de nombreuses aires géographiques et permet d’envisager, dans l’avenir, des collaborations avec des chercheurs étrangers notamment en Afrique du Sud, au Kenya, à Madagascar et au Mozambique.

Il est à relever que, le 29 juin 2020, s’est déroulée la cérémonie de lancement du Site d’Étude en Écologie Globale (SEEG) sur l’archipel de Mayotte. Ce projet est à l’initiative du CNRS, associé au CUFR de Mayotte. Le SEEG de Mayotte constitue un dispositif fédérateur sur les conséquences multiples (géographiques, environnementales, socio-économiques…) et interactives des phénomènes géologiques spécifiques à l’Île de Mayotte, notamment les effets de la subsidence du territoire.

Le CUFR de Mayotte est enfin un lieu d’ouverture et de culture : conférences publiques, masterclass, séjours culturels, échanges « Universiliennes » entre étudiants des DOM, ateliers de pratique artistique sont autant d’occasions pour les étudiants de compléter leur formation par l’action culturelle. Fort des expériences menées depuis 2014 sous l’impulsion du Pôle « Culture » du CUFR et avec le soutien de la Direction des Affaires Culturelles, des étudiants de la troupe universitaire, mais aussi des enseignants des options de spécialisation théâtre, des comédiens professionnels ou amateurs œuvrent de concert à la mise en place du CUFR, en janvier 2022, d’une formation aux métiers du spectacle vivant de type diplôme universitaire. D’autres projets culturels sont en cours de développement autour du numérique et de la préservation du patrimoine culturel immatériel de la région sud-ouest de l’océan Indien.

            Son dynamisme dans les domaines de la formation, de la recherche et de la culture en font un centre universitaire reconnu à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale. Depuis novembre 2017, le CUFR de Mayotte est membre titulaire de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Le CUFR est partie prenante à de nombreux partenariats avec des institutions étrangères de la zone océan Indien (Institut Supérieur de Sciences, Environnement et Développement Durable de Madagascar, Université d’Antananarivo, Université d’Antsiranana, Université de Fianarantsoa, Université de Lurio, Université de Maurice, Université de Tamatave…).

Le CUFR de Mayotte est implanté sur un site unique de 2,3 hectares dans la Commune de Dembéni, 4ème ville de Mayotte par sa population. Constitué de son bâtiment principal issu des locaux de l’ancien institut de formation des maîtres dimensionné à l’origine pour 400 usagers, l’établissement a bénéficié depuis sa création de surfaces supplémentaires. Une première extension de 340 m² de locaux modulaires a vu le jour en 2011. Un bâtiment de 610 m2 avec trois salles de cours et un amphithéâtre de 240 places ont été construits en 2014. Enfin, deux bâtiments modulaires de 355 m2 au total, l’un comprenant 4 salles de cours et une salle polyvalente ont été construits entre 2018 et 2019. La surface totale du centre universitaire est de 3 842 m² utiles. Pour autant, le CUFR est sous dimensionné au regard des besoins en matière scientifique, administrative, pédagogique et de vie étudiante. Le Département de Mayotte a compté près de 2 000 bacheliers en juillet 2019. Pour tenir compte de l’objectif d’augmentation du Rectorat de la région académique de Mayotte visant à atteindre près de 20% de places en plus pour la rentrée universitaire 2021, le CUFR a consenti à ouvrir de nouvelles places en L1 dans les filières en tension (AES, droit, géographie, lettres modernes). Un effort important a été fait pour augmenter le contingent Parcoursup’2021 de 109 places supplémentaires, soit au total 584 places (contre 475 à la rentrée universitaire 2020). L’élaboration d’une stratégie immobilière ambitieuse permettant un développement volontariste, en réponse au déficit criant d’infrastructures et anticipant la montée en puissance de l’établissement dans les années à venir, est un défi prioritaire à relever dans le cadre de la mandature actuelle.

Il mérite d’être relevé positivement que le projet porté par le CUFR pour la rénovation énergétique des bâtiments publics a été sélectionné en décembre 2020 par le Ministère en charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans le cadre du Plan de relance. Le CUFR de Mayotte servira de pilote pour produire de l’électricité par panneaux solaires photovoltaïques et l’isolation thermique des façades. Pour ce faire, le financement attribué au CUFR s’élève à plus de 2,7 millions d’euros.

De 2012 à 2016, le premier projet d’établissement avait vocation à façonner et à structurer l’offre de formation initiale post-baccalauréat du CUFR. Le second projet, 2017-2020, s’inscrivait dans la continuité du premier et dans une dynamique d’évolution. Son ambition affichée était de répondre aux défis de la jeunesse de Mayotte et d’être à la hauteur de ses attentes afin qu’elle soit mieux qualifiée, et, par-là, mieux insérée socialement et professionnellement.

En 2019, le CUFR a, pour la première fois, été évalué par le Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCÉRES). Les experts reconnaissent que l’établissement est sur la bonne voie. Cette évaluation externe est, pour l’établissement, la traduction d’un encouragement à poursuivre les actions entreprises. Le rapport d’évaluation permettra d’enrichir la réflexion dans le cadre de l’élaboration du premier contrat d’établissement, qui déclinera les grandes orientations stratégiques du CUFR de Mayotte pour les cinq prochaines années (2020-2025) ainsi que les moyens associés et mis en œuvre. La signature de ce contrat, retardée par la crise sanitaire, constituera une étape importante pour l’établissement et un moment fort de l’année 2021.

L’année 2021, comme 2020, restera marquée par la crise sanitaire résultant de l’épidémie Covid-19. Nous tenons, à cet égard, à remercier l’ensemble des personnels enseignants, enseignants-chercheurs, administratifs et techniques, qui se sont pleinement mobilisés pour assurer la continuité du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche à Mayotte, et pour aider et accompagner toutes les étudiantes et tous les étudiants dans cette période difficile inédite.

Le plus grand défi qui nous attend est, à n’en pas douter, celui d’accompagner la marche du CUFR vers une université de plein exercice. Ce défi collectif est d’abord celui de toute notre communauté : étudiant(e)s et personnels. Il est à relever, jour après jour, avec la volonté d’avancer, car nous savons qu’ici se prépare l’avenir de Mayotte.

 

Mai 2021

 

  Aurélien SIRI

 

      Directeur du Centre Universitaire de Mayotte

 

Abal-Kassim CHEIK AHAMED

 

      Directeur adjoint du Centre Universitaire de Mayotte

 

Publié le 28 mai 2021



CUFR Mayotte

CENTRE UNIVERSITAIRE DE MAYOTTE

8 rue de l'Université - Iloni - BP 53 - 97660 DEMBENI

02 69 61 07 62

 
© CUFR Mayotte | Informations légales